Oscillateur pour buzzer piezzo 1

Vous trouverez ici le schéma d'un oscillateur très simple, capable d'attaquer directement un petit buzzer piezzo. 

electronique_oscillateur_piezzo_001_pcb_3d_a

La structure de sortie est un montage en pont, qui permet d'obtenir aux bornes du buzzer, une tension quasiment double de la tension d'alimentation, et de pouvoir ainsi faire "cracher" au buzzer un minimum de puissance, même avec une tension d'alimentation de 9V.

Le schéma

Quatre portes logiques, contenues dans un unique boitier de circuit intégré à 14 pattes, permettent d'obtenir un montage relativement compact.

electronique_oscillateur_piezzo_001

Les trois premières portes logiques (U1:A, U1:B et U1:C) constituent l'oscillateur à proprement parler, qui délivre un signal rectangulaire dont la fréquence est voisine de 2 KHz. La dernière porte logique (U1:D) fournit un signal rectangulaire en opposition de phase avec celui fournit par la port U1:C, ce que montre les chronogrammes juste en dessous du schéma (points de mesure A et B). Cette petite astuce, qui ne coute rien dans le cas présent puisqu'on avait une porte logique de libre, permet de doubler la tension vue par le buzzer piezzo, et ainsi de booster la puissance sonore délivrée par le transducteur. Oui, le buzzer piezzo est aussi appelé transducteur, puisqu'il transforme une énergie électrique en une énergie vibratoire, donc mécanique. Et ne le répétez à personne : il fonctionne aussi dans l'autre sens, on peut s'en servir comme capteur de vibrations (c'est fou, ça). Donc, ne tapez pas comme une brute sur le buzzer piezzo une fois qu'il sera raccordé au montage, vous risqueriez de griller les portes logiques qui lui sont raccordées. 

Fréquence d'oscillation

Elle est principalement déterminée par la valeur des composants R1 et C1. Abaissez la valeur de R1 ou celle de C1 pour augmenter la fréquence. Augmentez leurs valeurs pour diminuer la fréquence. Les rapports sont faciles à retenir : si vous divisez la valeur de R1 par deux, la fréquence sera multipliée par deux. Si vous multipliez la valeur de R1 par trois, la fréquence sera divisée par trois. Je vous convie très fortement à essayer diverses valeurs, car les buzzers piezzo n'offrent pas tous le meilleur rendement sonore à la même fréquence. Certains sont très bruyants à 2,8 KHz, alors que d'autres donnent leur pleine voix à 2,4 KHz. Et d'autres encore se sentent plus à l'aise avec 4 KHz. Le mieux je pense, serait de réfléchir à la possibilité d'ajouter un petit potentiomètre ajustable pour pouvoir faire varier un peu la fréquence d'oscillation, et ainsi pouvoir s'adapter à tous types de buzzer piezzo. Vous devez bien avoir une idée sur la façon de procéder, non ? Genre remplacer R1 par une résistance de 22 Kohms en série avec un potentiomètre de 220 Kohms. 

Flute, ça m'a échappé...

Alimentation

Elle peut être comprise entre 5V et 12V. Avant d'utiliser une tension plus élevée, vérifier que le transducteur est capable de supporter une tension double de celle de l'alim. Certains transducteurs ne supportent pas une tension supérieure à 30V, et le montage en pont adopté ici permet d'atteindre cette valeur de 30V avec une alim de 15V ou 16V. Côté consommation : quelques mA à quelques dizaines de mA pour les buzzers piezzo-électriques, quelques dizaines de mA pour les buzzers électro-mécaniques.

 

 

 

 

 

 

Recherche personnalisée

Accuil