Fer à souder

Voir aussi : Tutoriel soudure

Le fer à souder est un des outils de l'électronicien qu'il est important de bien choisir, principalement en fonction de son usage : occasionnel ou intensif, soudure de CMS ou de gros composants ou plans de masse, etc.

Fer 001 Fer 002

Choix de l'équipement

La liste qui suit donne quelques exemples de fers que l'on peut trouver à ce jour, la plupart sont certifiés compatibles soudure sans plomb. Difficile de dire le modèle qui convient le mieux au débutant, il est possible de commencer avec un fer de la seconde liste (prix moyen), et puis voir après. Vous devez exclure impérativement tous fers de type "pistolet" 100W (ou plus) si vous souhaitez faire de l'électronique "sérieuse".

Premiers prix (10 à 40 euros environ)

Prix moyens (40 à 80 euros environ)

Prix costauds (plus de 80 euros)

Autres modèles

Il existe bien sûr d'autres modèles, je ne peux pas tous les énumérer. D'autres marques telles que Selectronic proposent des fers que je ne connais pas du tout. Les marques citées ci-avant ne sont pas exclusives, ce n'est pas parce que je n'ai cité que celles-là qu'il faut s'y tenir. A vous de vous renseigner dans votre entourage ou auprès des revendeurs de composants électroniques, qui connaissent bien le sujet.

Panne du fer

La panne (élément qui chauffe) s'use au fur et à mesure de son utilisation. La qualité de la panne dépend du fabricant, on peut globalement dire que la panne des fers à souder "haut de gamme" est plus résistante et dure donc plus longtemps, car dotées d'un revêtement de surface destiné à les protéger plus efficacement de l'usure. Les pannes en cuivre dont sont dotés les fers d'entrée de gamme ont une durée de vie inférieure aux pannes en cuivre électrolytique massif recouverte de fer, nickel et chrome, dans un rapport de 20 environ... Conseil valable dans tous les cas : acheter un support avec une éponge qui restera humide (et pas mouillée) pendant les opérations de soudure, pour nettoyage régulier de la panne (après chaque soudure). Cette simple opération contribue à allonger sa durée de vie et à faire de meilleures soudures. Si vous êtes amené à souvent souder des composants CMS et/ou des grosses surfaces, prévoyez dans votre caisse à outil des pannes de taille adaptée.

Important : la panne d'un fer s'use plus vite avec de la soudure sans plomb, qui est désormais obligatoire. Cela est du à la teneur en étain plus importante, et ce composant est assez agressif. Je vous recommande donc doublement de ne pas opter pour des fers premier prix avec des pannes de mauvaise qualité.

Réglage température

Certains fers possèdent un réglage de température de la panne (température variable de 100 à 450 degrés par exemple), d'autres non (température fixée entre 370 et 420 degrés). Les fers "premier prix" n'en possèdent généralement pas, alors que les stations de travail en possèdent toutes. Le réglage de la température apporte certes un surcout à l'achat, mais présente l'avantage de permettre des soudures de tous types : patte d'un composant électronique ou matière dense (comme un blindage ou un large plan de masse). Les stations de travail sont chères, mais quand on a essayé 10 fers différents et qu'on est passé à ce type d'outil, on ne peut plus revenir en arrière. Pour un besoin occasionnel, je ne peux pas vraiment vous recommander ce type de station, car c'est tout de même un sacré investissement. Mais c'est vrai que cela permet de faire de très bonnes soudures, car la température de chauffe idéale dépend du type de soudure, ainsi que de la taille et de la nature de l'élément que l'on soude. Pour ma part, et sachant que j'utilise de la soudure Plomb / Étain / Argent, j'utilise toujours une température égale ou supérieure à 350 degrés (la température idéale de chauffe pour souder un composant électronique sur un circuit imprimé est comprise entre 370 et 420 degrés). Mais cette valeur dépend tellement de la qualité du fer et de la soudure, que je ne peux que vous conseiller de faire des tests à différentes températures (une température de 320 degrés peut très bien convenir). La soudure doit fondre assez rapidement (sinon cela signifie que la température est trop basse), et le résidu de soudure ne doit pas noircir trop vite sur la panne (signe d'un fer trop chaud).

Remarque : la soudure que l'on doit désormais utiliser en électronique doit être de type "sans plomb". La soudure sans plomb nécessite une température de panne plus élevée (330 à 390 degrés), car le point de fusion est plus élevé. Choisissez donc un fer dont la panne peut être portée à une température suffisante pour ce type de soudure.

Protection électrostatique

Certains équipements de soudage sont équipés d'une protection électrostatique, en vue de protéger les composants électroniques fragiles lors de la soudure. Notez que cette protection n'est efficace que si votre installation électrique possède une terre.

Cordon

Cela a l'air tout bête, mais les cordons dont sont doté les fers peuvent être de piètre qualité et se détériorer dès que la panne (chaude) tombe dessus. Les bon fers sont normalement équipés d'un cordon thermorésistant (au silicone).

Mon  point de vue...

Pour ma part, j'ai commencé à travailler avec des fers JBC (j'en ai eu sept, je ne les faisais pas chômer je dois dire), et puis un jour je me suis offert un weller WECP-20 (équivalent WS50). Et bien je dois dire que je ne regrette vraiment pas cet investissement. Je l'ai depuis maintenant 15 ans, et il fonctionne toujours au poil, les pannes durent très longtemps. Tous calculs fait, mes sept JBC m'ont couté presque autant que mon Weller. Je devais vraiment être boeuf pour en bouffer autant, c'est incroyable quand j'y pense ! 

Apprendre à souder

Je ne vais pas réinventer la roue, allez donc jeter un oeil sur ces sites :

http://www.interface-z.com/conseils/soudure.htm


MacBidouille - Soudure

 

 

 

 

 

 

Recherche personnalisée

Accuil