Pointeur laser

J'ai eu l'idée de décrire ici un type de pointeur laser, après en avoir acheté et démonté plusieurs pour réaliser un Piano-Harpe Laser.

Pointeurs lasers Pointeur laser

Ce type de pointeur se trouve sur internet, à un prix nettement inférieur à certains modèles vendus en magasin "traditionnel" (entre 1 et 2 euros pièce). J'ai donc eu la curiosité d'en acheter quelques-uns afin d'en savoir davantage, et évaluer la possibilité de les utiliser pour réaliser les instruments précités. Satisfait de ce que j'en ai vu, je me suis décidé à en acheter une centaine. J'ai profité de mes manips pour faire quelques photos et décrire très brièvement comment un tel type de pointeur est construit.

Avertissements

Un laser est dangereux ! Voir page Lasers - Avertissements avant de continuer.

Démontage...

Le démontage du pointeur n'a pas pu se faire sans endommager l'enveloppe métallique extérieure, mais je l'ai fait en connaissance de cause. Un petit sacrifice ;-).

Pointeur laser demonte

Composants du pointeur

Le pointeur démonté ici est finalement composé de peu de pièces : à part les 3 piles (piles "bouton" de type LR44 ou AG13 non présentées ici), on trouve un petit circuit imprimé qui accueille la diode laser, une résistance de limitation de courant, un bouton poussoir, et un petit ressort pour le contact électrique avec la première pile. Devant la diode laser, une lentille pour focaliser le faisceau laser, faisceau qui en sortie de la diode ne ressemble en rien à un faisceau étroit. Ladite lentille peut être approchée ou éloignée de la diode laser via une petite bague en plastique filetée (qui sert par la même occasion de bouchon), cette lentille reste positionnée à la bonne distance grâce à un ressort. En bout du pointeur, il est possible d'adapter différentes "têtes", certaines sont dotées d'un petit plastique dans lequel est gravé un dessin, qui peut ainsi être projeté contre un mur. Pur gadget !

Alimentation électrique

Le circuit d'alimentation de la diode laser est assuré d'une part par le ressort soudé sur le circuit imprimé (pôle négatif) et d'autre part par le corps du pointeur (pôle positif), qui rentre en contact indirect avec la face supérieure de la diode. La seconde photo laisse apparaitre la résistance CMS (68 ohms) assurant la limitation de courant. Avec une alimentation de 4,5 V, j'ai mesuré une chute de tension de 2 V sur la résistance, ce qui correspond à un courant dans la diode laser de 30 mA. A noter que dans le lot de lasers reçus, certains ont une résistance de 47 ohms et non une 68 ohms. Le courant circulant dans la led est donc supérieur, peut être la luminosité est-elle un poil plus importante, je n'arrive pas à faire la différence.

Pointeur laser - Alim Pointeur laser - Alim

La diode laser en elle-même est toute petite. Les deux photos ci-dessous permettent de se faire une idée : la diode est la petite puce carrée située dans le cercle noir. 

Pointeur laser - Diode Pointeur laser - Diode grossie

Si vous regardez bien, vous noterez la présence d'un petit fil qui va de la diode à la face supérieure : c'est la connexion du pôle positif. 

Régulation du flux lumineux

Pour les connaisseurs, il n'y a là aucune régulation du flux émis par la diode laser, c'est le revers de la médaille d'une extrême simplicité de réalisation. Les diodes lasers "sérieuses" incluent en effet une photodiode qui reçoit une partie de la lumière émise, et cette photodiode permet par contre réaction, d'ajuster automatiquement le courant dans la diode laser (et donc le flux lumineux), à condition bien sûr qu'une électronique de contrôle adéquate soit mise en oeuvre autour de la diode laser. Ici, il n'y a même pas de régulation de courant mais c'est facile à ajouter. Pourrions-nous donc être en droit de penser que cela n'est pas vraiment utile pour un pointeur laser bas de gamme ? 

Tests sans lentille

Alimentation fixée à 4,00 V.

Pointeur - 5a Pointeur - 5b Pointeur - 5c

Tel quel, le faisceau émis par la diode laser est inexploitable. A un mètre de distance, le "point" (qui est plutôt un rectangle) fait une largeur de plus de 50 cm ! D'où la nécessité de placer une lentille de focalisation (appelée aussi lentille de collimation) dans le trajet du faisceau.

Pointeurs laser de puissance

On trouve désormais des pointeurs laser dont la puissance est de plusieurs dizaines ou plusieurs centaines de mW, couleurs rouge ou verte. Je viens de tester un pointeur laser vert de 100 mW et je dois avouer que je suis impressionné. 

diode_laser_vert_001a diode_laser_vert_001b

On voit parfaitement le faisceau (mieux dans la nuit bien sûr) et pas seulement l'impact lumineux comme s'est le cas avec les petits pointeurs rouge de quelques mW. Sur les photos qui précèdent, le faisceau s'arrête sur un nuage. Ne sachant pas très bien jusqu'où le faisceau va réellement, j'ai rapidement arrêté le test après avoir pris la photo. Pas d'avion en vue mais on ne sais jamais...

 

 

 

Accuil








 

 

Recherche personnalisée