Métronome 4

Ce métronome n'est pas vraiment plus compliqué que les précédents métronome 2 et métronome 3, mais il requiert un composant programmé de type PIC 16F628A. Il dispose d'un balancier lumineux composé de huit LED et d'un bouton poussoir qui permet de sélectionner la signature rythmique, 1/2, 3/4, 4/4, 6/4 par exemple.

metronome_004_pcb_3d_az

Un bip sonore retentit à chaque fois qu'une des LED extrêmes s'allume, avec une tonalité qui diffère selon le temps marqué. Par exemple en mode 4/4, les huit LED s'allument de gauche à droite puis de droite à gauche. La première fois que la LED de gauche s'allume, un son aigu est délivré. Quand la LED de droite s'allume, un son grave est délivré. Quand la LED de gauche s'allume à nouveau, un nouveau son grave. Au quatrième top, quand la LED de droite s'allume pour la seconde fois, à nouveau un son grave. Puis quand la LED de gauche s'allume pour la troisième fois (cinquième temps), un son aigu est produit. On a donc bien un son aigu tous les quatre temps.

Schéma

Le schéma qui suit représente l'idée de départ du montage.

metronome_004

Les deux LED extrêmes D1 et D8, de couleur rouge, marquent les battements sonores. 

Réglage signature rythmique

La signature rythmique (3/4, 4/4 ou 6/8) peut être modifiée grâce à SW1. Un son différent (plus aigu) est utilisé pour marquer les temps forts. La sélection est gardée en mémoire EEProm et est rappelé à la mise sous tension suivante.

Réglage Tempo

La vitesse des battements est ajustable via les poussoirs SW2 et SW3. J'avais pensé au départ utiliser un potentiomètre pour ajuster le tempo, mais j'ai finalement renoncé. Les deux idées que j'avais eues étaient les suivantes :

- 1ère idée : ne pas utiliser l'oscillateur interne de 4 MHz, mais l'oscillateur RC avec condensateur externe et potentiomètre câblés en borne 16 du PIC. Pas de problème pour le réglage de défilement des LEDs, mais la tonalité des sons produits sur les temps forts et faibles change avec la vitesse. Dans un sens ce n'est pas très grave mais je préférais conserver une tonalité fixe.

- 2ème idée : utiliser un 16F88 à la place du 16F628 et exploiter le CAN interne pour transformer une tension (produite par un potentiomètre monté en diviseur de tension) en valeur de tempo.

Logiciel du PIC

L'archive zip suivante contient l'ensemble des fichiers sources et compilés du programme du PIC. Le code source ne vous sera utile que si vous disposez du logiciel apte à l'ouvrir, à savoir MikroPascal Pro (V3.80 à l'écriture de ces lignes). Si vous ne disposez pas de ce logiciel, contentez-vous d'utiliser le fichier compilé au format hex pour programmer votre PIC.
Métronome 4 - (12/12/2010)

 

 

 

Accuil








 

 

Recherche personnalisée